Le Centre national d’exposition (CNE) du mont Jacob à Jonquière présente une nouvelle exposition à la salle principale, soit « Toi et ta splendide laideur » d’Ito Laïla Le François.

Dans ce projet, l’artiste propose des sculptures hybrides, des corps mi-humains, mi-paysages, qui empruntent à la fois aux métiers d’art et à l’art visuel.

Décloisonnant ces pratiques, Le François met en scène des œuvres fortes, tant au niveau de leur symbolique que des techniques de réalisation.

Composées de verre, de céramique, de bois et de textile, ses sculptures grand format offrent un ensemble poétique, où la souffrance côtoie le sublime. L’artiste y aborde la coexistence de l’homme et de son territoire.

Pour Ito Laïla Le François, nous traitons collectivement le territoire comme nous traitons notre corps : de façon abusive et autodestructive. C’est par la juxtaposition de l’anatomie humaine ou animale aux paysages de l’industrie primaire qu’elle exprime le lien indéfectible entre l’homme et l’espace qu’il habite.

Plongé dans un univers étrange, le visiteur y découvrira des œuvres à la fois dérangeantes, parce que criantes de vérité, et belles, témoignant d’une maîtrise technique d’exécution remarquable. Chaque œuvre suscite une remise en question individuelle et collective.

Biographie :

Ito Laïla Le François vit et travaille à Saint-Narcisse de Rimouski. Après avoir poursuivi des études collégiales en techniques de métiers d’art, elle entreprend en 2013 un Baccalauréat en beaux-arts à l’Université Concordia.

Depuis, son travail a fait l’objet de plusieurs expositions solos et collectives au Québec et en Ontario, dont une au Musée régional de la Côte-Nord à Sept-Îles en 2014 et une seconde au Centre d'art de Kamouraska en 2016.

Elle a aussi reçu plusieurs bourses, prix et distinctions notamment la Bourse de la Banque Royale du Canada 2015 pour un artiste émergent en verre.