L'Association professionnelle des écrivains de la Sagamie (APES) souligne cette année ses 25 ans d'existence et pour célébrer bellement cet anniversaire, elle a opté pour Le choix des armes, les mots du poète Gilbert Langevin portés par la musique et la voix de France Bernard.

Le spectacle aura lieu au Café-Théâtre Côté-Cour le dimanche 18 mars à 16 h dans le cadre d'un Apéro poétique.

Pour l'occasion, quelques lectures de textes du grand poète québécois, originaire de La Doré, se feront entendre en début de spectacle comme une mise en bouche.

Le spectacle sera également été présenté la veille au Vieux Couvent de Saint-Prime à 20 h.

Mort en 1995, Gilbert Langevin aurait eu 80 ans cette année. Poète prolifique, il est un des rares à avoir écrit autant de chansons pour des artistes québécois, nommément Pauline Julien (Le temps des vivants), Marjo (Celle qui va), Gerry Boulet (La voix que j'ai), Dan Bigras (Naufrage), etc.

Trois ans après avoir présenté pour la première fois son spectacle Langevin dans le cadre de Coup de cœur francophone à Montréal et deux ans après avoir lancé son album éponyme, France Bernard a enfin l'occasion de se produire au Saguenay–Lac-Saint-Jean.

Native de Jonquière, la chanteuse et pianiste sera accompagnée de Chantal Bergeron (violon, accordéon et « tom ») ainsi que de Hugues-Olivier Blouin (contrebasse).

L'album Le choix des armes est disponible dans certaines librairies indépendantes du Québec comme le Port de tête et la Librairie du Square à Montréal ou la Librairie Marie-Laura à Jonquière.

Oeuvre à part entière

Réalisé par David Brunet (Cœur de pirate, Daniel Boucher, Tricot machine, Patrice Michaud), l’album Le choix des armes est une œuvre à part entière.

Pour Pierre Nepveu, écrivain et spécialiste de la poésie québécoise, la cause est entendue.

« Ce disque est une réussite artistique et poétique, et pour moi qui ai toujours été un grand admirateur de Langevin et de son œuvre, cette production musicale ajoute une résonance importante à sa poésie. »

Présente lors du passage de l'artiste au FIPTR, l'auteure Lise Bissonnette abonde dans ce sens: « Une merveille quant aux textes, bien sûr, mais aussi, quant à la voix suspendue entre délicatesse et gravité, et quant aux arrangements musicaux qui nous renvoient eux-mêmes au sens de la poésie. »

Pour France Bernard, cette remise en mémoire musicale de l’œuvre trop peu diffusée de Gilbert Langevin était plus que jamais nécessaire dans cette période troublée dans laquelle nous nous trouvons.

« Ce n'est pas un hasard, dit-elle, si c'est un cœur qui figure sur la pochette de l’album: l'amour, la musique et la poésie sont des armes! Gilbert Langevin était un grand poète et parolier, c'était aussi un pacifiste. J'ai voulu donner accès à ça, à la beauté, à l'urgence, à la foi en l'être humain. »

Source : Néomédia