ÉCHÉANCES

1) Intention de projet (pré-sélection) : 15 décembre 2020

2) Dossier complet de présentation (sélection finale) : 17 janvier 2021

 

Lieux d’histoire, milieux de vie, espaces communautaires

MISE EN CONTEXTE

Le centre ARTENSO, affilié au cégep de Saint-Laurent, mène depuis 2019 un volet de recherche partenariale consacré aux résidences d’artistes dans des milieux de vie (par exemple au collégial, dans les entreprises, dans des établissements culturels et communautaires).

Ce volet entend favoriser la réflexion et contribuer à la valorisation des bonnes pratiques. Les recherches en cours visent notamment à évaluer les effets des résidences d’artistes, tant auprès des milieux d’accueil que sur les processus de création. Voir le site du centre pour plus d’informations : https://artenso.ca/recherche/

ARTENSO s’associe aujourd’hui à l’organisme Solon, organisme dédié à la transition socioécologique, et son partenaire Ateliers de la transition, pour proposer un appel à candidatures visant la réalisation d’un projet de recherche-création et de médiation patrimoniale sous forme de résidence artistique au sein des Ateliers de la transition, à l’Académie Sainte-Anne. La résidence se déroulera durant 6 mois, de mars à août 2021, dans l’ancien bâtiment de l’Académie SainteAnne, situé au 6450, rue Christophe Colomb à Montréal, dans l’arrondissement montréalais de Rosemont-La Petite-Patrie. Le projet retenu proposera une recherche-création en lien avec l’histoire et les usages du bâtiment. Ce projet inclura un volet de médiation culturelle et patrimoniale, c’est-à-dire dédié au partage des résultats de la recherche-création et à la valorisation de l’histoire patrimoniale du lieu.

LIEUX D’HISTOIRE, MILIEUX DE VIE, ESPACES COMMUNAUTAIRES

L’histoire du bâtiment est marquée par ses différentes fonctions successives, a priori disparates, mais ayant pour trait commun d’être tournées vers la communauté. Construit en 1948, l’édifice accueille tout d’abord l’Académie Sainte-Anne, fondée par la Congrégation des Sœurs de Sainte-Anne. L’externat privé, aménagé dans le couvent de la Congrégation, s’est consacré, dans un premier temps, à l’enseignement des études commerciales. À partir de 1991, l’édifice abrite le Centre Alpha Sainte-Anne (CASA) dédié à l’enseignement du français aux nouveaux arrivants, tout en restant une propriété de la congrégation. En 2020, les Sœurs désacralisent le bâtiment qui change une nouvelle fois de rôle avec l’installation d’organismes investis dans la transition socioécologique regroupés par Solon.

Ensemble, ils fondent un autre OBNL, Ateliers de la Transition, chargé d’acquérir ce bien immobilier et de le rendre disponible à différentes organisations actives dans l’innovation sociale et la transition socioécologique. Un des projets moteurs est l’ouverture d’un tiers-lieu conçu pour accueillir et accompagner des initiatives citoyennes autour de la transition. ARTENSO s’associe à Solon pour activer une réflexion sur la valorisation de la dimension patrimoniale du bâtiment et sur les liens entre culture et transition. C’est dans ce contexte que le Centre ouvre un appel à projets en recherche-création et médiation patrimoniale.

OBJECTIFS ET RÉSULTATS ATTENDUS

Les objectifs du projet s’inscrivent comme suit :

  • soutenir un projet de recherche-création ;
  • encourager l’avancement de la carrière des artistes-chercheur.e.s ;
  • valoriser l’histoire patrimoniale du bâtiment ;
  • favoriser la rencontre et la coopération entre les différents organismes résidents associés aux Ateliers de la Transition ;
  • faciliter l’accès aux dimensions culturelle, patrimoniale et artistique pour les organismes résidents et les citoyen.ne.s de l’arrondissement ;
  • être un moteur de réflexion sur les liens entre art, culture et transition et explorer comment créer de l’innovation entre ces secteurs.

Ce qui est attendu du projet :

  • Le volet de résidence : s’inscrire, par la recherche et par la création, dans les différents espaces et milieux de vie du bâtiment, en prenant en compte ses spécificités et en s’appuyant sur ses ressources.
  • La recherche-création : mener une réflexion, par la recherche et par la création, sur :

o le concept de transition (par exemple : du passé vers le futur, d’un mode de vie à un autre, d’un usage du bâtiment à un autre, entre les résident.e.s successifs du bâtiment, à propos de la transition socioécologique, etc.) ;

o la dimension historique, patrimoniale et les différentes fonctions du bâtiment ;

o la fonction contemporaine du bâtiment (par exemple : initier, accueillir et soutenir des initiatives citoyennes, stimuler l’émergence de solutions locales et collectives à des enjeux qui concernent la communauté, permettre le développement de liens sociaux, s’inscrire dans une démarche de transition socioécologique, etc.)

  • Le volet de médiation : Intégrer au projet une dimension de médiation culturelle et patrimoniale par la cocréation, la transmission, la présentation ou la diffusion de la création et des processus auprès de groupes ciblés ou du grand public. Développer, dans ce sens, une relation avec la communauté.
  • Le rapport de recherche : produire, à la fin de la résidence, un rapport de recherche étayant les travaux et l’ensemble de la démarche. Ce rapport (de quelque 40-50 feuillets/entre 10 000 et 12 500 mots).

 

En résumé : avoir exploré les liens entre culture et transition, et réalisé, à l’issue de la résidence, une création artistique, une initiative de médiation culturelle visant le transfert des résultats de la résidence et un rapport de recherche.